Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 

 

 

De vifs affrontements se sont déroulés, lundi 15 avril, sur le site du projet d'aéroport contesté de Notre-Dame-des-Landes (Loire-Atlantique) après plusieurs mois de calme relatif. 

 

Les heurts ont éclaté vers 7 heures lundi matin, non loin du carrefour de la Seaulce, l'habituel point de contrôle que les forces de l'ordre occupaient jour et nuit depuis fin novembre, mais dont elles s'étaient retirées vendredi, à la veille d'une manifestation de "remise en culture des terres" qui a pacifiquement réuni plus d'un millier d'opposants samedi.

 

Selon les opposants, les gendarmes ont voulu reprendre leur position habituelle sur ce carrefour. La préfecture et les officiers de gendarmerie sur place ont indiqué que leurs hommes avaient été pris à partie en début de matinée et qu'ils avaient riposté. Selon un officier de gendarmerie, les opposants divisés en quatre groupes, les ont assaillis "50 de l'est, 50 du nord, 50 du sud et 200 à l'ouest".

 

Effectuant plusieurs charges précédées de sommations, puis de tirs nourris de grenades lacrymogènes, les gendarmes ont essuyé des tirs de cailloux et de cocktail Molotov, a constaté l'AFP. Sur le "chemin de Suez", barré et tenu par les opposants depuis fin décembre, la première barricade a été enfoncée.

 

Un opposant s'adresse aux gendarmes, à Notre-Dame-des-Landes, lundi matin.

 

Au moment de la charge, un homme d'une soixantaine d'années est venu au contact des gendarmes et des journalistes, demandant un arrêt de l'intervention et des "destructions". "Nous avons travaillé pendant quatre mois sur ces terres, pendant tout l'hiver, n'essayez pas d'avancer, prenez votre carrefour et faites ce que vous voulez de votre carrefour", a-t-il demandé en se mettant à genoux dans l'herbe devant gendarmes et caméras.

"Il ne s'agit pas de procéder à des expulsions mais de se donner du champ par rapport au carrefour", a affirmé le colonel François Alegre de la Soujeole, commandant la gendarmerie des Pays-de-la-Loire. "Nous rétablissons la circulation". Les forces de l'ordre avaient en effet entrepris d'enfoncer des barricades établies par les manifestants du week-end sur la route départementale 81, un axe qui traverse la zone du nord au sud.

 

A la mi-journée, plusieurs dizaines de véhicules de gendarmerie et quelque 200 gendarmes mobiles, étaient présents sur place. En début d'après-midi il restait encore une barricade, a constaté l'AFP. Et peu après 14 heures, un calme relatif était revenu.

 

 DES BLESSÉS

Selon la préfecture, deux manifestants ont été interpellés et trois gendarmes ont été blessés, dont l'un a été hospitalisé après avoir été atteint par un cocktail Molotov. De leur côté, les opposants comptent "une quinzaine de blessés, dont un évacué par les services de secours, victimes d'éclats de grenades défensives tirées à tir tendu", a déclaré un opposant chargé de répondre à la presse.

 

Dans un communiqué, le préfet de Loire-Atlantique, Christian de Lavernée, a "regretté profondément ces incidents qui interviennent alors qu'il engage des discussions avec les différentes catégories d'opposants au projet, pour évoquer les modalités de mise en œuvre des préconisations des différentes commissions qui ont rendu leurs conclusions la semaine dernière". Remis au gouvernement le 9 avril, le rapport de la commission de dialogue a confirmé la nécessité d'un nouvel aéroport tout en émettant des réserves sur l'argumentaire du projet.

 

Lire : Notre-Dame-des-Landes : projet confirmé mais retardé

A cette occasion, Jean-Marc Ayrault, premier ministre et ancien maire de Nantes, a réaffirmé sa volonté de construire l'aéroport tout en promettant que le projet serait amendé pour tenir compte des critiques des rapports commandés pour apaiser la contestation sur le terrain. Ce projet a donné lieu à des affrontements parfois violents ces derniers mois sur le site du futur aéroport.

 

Source : http://www.lemonde.fr/societe/article/2013/04/15/incidents-sur-le-site-de-l-aeroport-de-notre-dame-des-landes_3160059_3224.html

Tag(s) : #Politique-Société

Partager cet article

Repost 0