OGM : le gouvernement entérine la possibilité de coexistence des cultures

Le gouvernement entérine la possibilité de coexistence des cultures avec et sans OGM 

 


PARIS (NOVOpress) – Le projet d’arrêté concernant la coexistence des filières OGM et non OGM, vient d’être notifié à la Commission européenne par le gouvernement français, sous la signature de Bruno Le Maire, ministre de l’Agriculture.

 

Cet arrêté fait suite à l’avis du Haut conseil des biotechnologies (HCB) et confirme la loi sur les OGM de 2008 qui prévoit la liberté de consommer et de produire avec ou sans OGM, instituant des « normes » de distances obligatoires séparant les différents types de culture.

 

Plusieurs organisations environnementales, apicoles, et paysannes considèrent que cet avis passe à côté de nombreux problèmes existant sur le terrain et ne fournit pas de réponses aux questions préalables à la réalisation d’une coexistence durable entre culture OGM et non OGM.

 

Ces organisations mettent notamment en exergue le fait que l’avis se fonde majoritairement sur des études financées par les grande firmes de l’agrochimie et qu’il occulte gravement la problématique de l’apiculture.

Les organisations environnementales regrettent également la décision récente de refuser de préalablement réaliser un programme sur la coexistence co-financé par le Ministère de l’écologie dans un cadre européen, avec des apiculteurs, des agriculteurs bio et des producteurs de semences paysannes.

 

Pour elles, les « doutes » sur l’impact sanitaire, environnemental et économique des OGM et de leur coexistence avec les autres productions agricoles ne sont aucunement levés.

 

Crédit photo : alter1fo via Flickr, licence CC.

[cc] Novopress.info, 2012, Dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d'origine [http://fr.novopress.info/]

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Personnaly © 2014 -  Hébergé par Overblog