Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

A LIRE

Vive le Roi ! 

vive le roi
Vive le Roi ! de Mgr Louis-Gaston de Segur

Pour commander le livre : http://amzn.to/19epz9

Pourquoi, après cinq ou six essais, plus misérables les uns que les autres, la France tourne enfin ses regards vers le principe monarchique ? Parce qu’elle ne voit plus de salut que là.

-----------------

Recueil de Prières : du IXe au XVIIe siècle

Pour commander le livre : http://amzn.to/19epz9W

« Recueil de Prières » est un ouvrage réunissant près de 400 prières choisies, du IXe au XVIIe siècle. Un petit livre, qui délasse l’esprit en charmant le cœur.

  -----------------

La Monarchie libératrice  Petit Manuel du Royaliste

Petit-Manuel-du-Royaliste.jpg

 Pour commander le livre : http://amzn.to/1DW7XIu

Ce manuel est rédigé de façon claire et concise, accessible au plus grand nombre et répond aux questions les plus courantes posées sur le royalisme : la monarchie et le Roi de France pour un système de gouvernement efficace qui enterrera définitivement une république à bout de souffle, maçonnique, cosmopolite, financière asservissant les peuples.

-----------------

 

« Le principe royal ne repose pas sur la foi que l’on a ou que l’on n’a pas en lui.

Il importe peu qu’on y croie ou que l’on n’y croie plus, et que les incrédules soient innombrables.

Cela ne peut se peser. Dieu est Dieu, et le roi est le roi.»

Jean Raspail

 

Démocratie Royale ?

« La démocratie en France avant la révolution française s'exerçait à l'intérieur des corps sociaux corporatifs, une démocratie qui a duré 7 siècles. Cette démocratie n'arrangeant pas les nouvelles fortunes financières apatrides et maçonniques, elles la firent abolir définitivement dans leur schéma le 4 août 1789, en abolissant les corporations par la suppression des privilèges de celles-ci et des provinces, le peuple a plus perdu le 4 août que la Noblesse.

La seule démocratie vertueuse est celle qui s'exerce donc à l'intérieur de corps sociaux. C'est ce qu'on appelle LA DEMOCRATIE ROYALE.

Nous rappelons à nos lecteurs, que le Roi de France est le lieutenant de  Dieu sur terre, que restaurer le règne social de Jésus-Christ, si on poursuit la logique honnêtement, et jusqu'au bout, se fera en restaurant la monarchie catholique, en suivant les Lois Fondamentales du Royaume, qui désignent à l'heure actuelle le Roi de France, Louis XX, puisque le Roine peut pas être choisi par des hommes, mais par Dieu.

Tout le reste n'étant qu'élucubrations, manipulations et intérêts privés. La France qui est aujourd'hui en quatrième position des pays athées dans le monde, suite à une subversion constante au cours des siècles, des massacres pendant la période révolutionnaire, puis une propagande d'une violence inouïe depuis lors, était avant l'établissement du laïcisme – religion maçonnique –  la Fille aînée de l'Église.

Le Roi de France était désigné par le titre de Fils aîné de l'Église, qui peut être comparé à celui de Très

chrétien, également spécifique au roi de France. Certains rites religieux ne s’appliquaient qu’au roi de France et lui rappelaient son statut particulier de roi très chrétien. Ce titre fut  également appliqué indifféremment  au roi et au peuple de France, peuple très chrétien ou au territoire français et devint peu à peu un objet de gloire, une justification d'être, apportant aux Français la certitude  d'être un élément important du plan  de Dieu dans l'ordre du monde au cours des temps.

 

Sa Sainteté le Pape Pie VI : « La Monarchie le meilleur des gouvernements »

Publié par Démocratie Royale

 

Les étudiants de l’ESC Toulouse se mettent au vert

En collaboration avec  Paysans.fr, des étudiants de l’ESC Toulouse proposent à leurs camarades des paniers de fruits & légumes à un tarif avantageux et issus de l’agriculture locale.

Etre étudiant c'est souvent jongler avec un petit budget. Les priorités ne sont pas forcément une alimentation saine et équilibrée, et pourtant on sait désormais qu'elle est la base d'une hygiène de vie et d'une bonne santé.
Panier étudiant
Pour répondre à ce besoin, Paysans.fr propose depuis janvier aux étudiants des légumes locaux à petits prix : un panier individuel de fruits et des légumes pour la semaine à 10 euros. Une déclinaison de l'abonnement aux paniers de légumes de Paysans.fr adaptée au format individuel d'une consommation d'étudiants.
Par exemple pour le 26 janvier: 4 poires, 4 pommes, 4 poireaux, 1kg de carottes, 1kg de pomme de terre, 1 batavia, 4 oranges Navel et 1 citron.
Marine, Camille, Manuel, sont à l'origine de ce rapprochement entre Paysans.fr et les étudiants.
Dans le cadre de projets à mener en 1ère année, six élèves de l’Ecole Supérieure de Commerce de Toulouse ont décidé de promouvoir une hygiène de vie saine sous le nom Manger Bouger. Dans la poursuite de cet objectif, une partie du projet consiste à vendre des paniers de fruits et légumes à prix attractifs aux étudiants de l’école. Pour cela, le groupe s’est associé à Paysans.fr : distributeur par Internet de produits frais de saison et issus de l’agriculture locale.

« Nous, ce que l'on veut, c'est de la proximité, de l’éthique, de la qualité et… pas cher ! »
Au-delà  du fait de consommer des produits sains en alternative au fast-food, les étudiants favorisent du même coup un système de circuit court qui privilégie la qualité et réduit les intermédiaires entre producteurs et consommateurs. Ce geste responsable permet en même temps de garantir un revenu équitable aux producteurs en contournant la grande distribution et ses méthodes industrielles.
Génération X=>Y Et pourquoi pas partout en France dans nos campus ?
Les étudiants se réjouiront de gagner du temps en faisant leur marché entre deux cours. Grâce aux fiches recettes réalisées à l’aide d’une diététicienne et qui seront introduites dans les paniers, même les plus réticents à cuisiner s’initieront à réaliser des plats faciles, adaptés aux étudiants et au bon goût du terroir.
Pour en savoir plus sur les Paniers Etudiants de Paysans.fr : marc@paysans.fr
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article