Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

A LIRE

Vive le Roi ! 

vive le roi
Vive le Roi ! de Mgr Louis-Gaston de Segur

Pour commander le livre : http://amzn.to/19epz9

Pourquoi, après cinq ou six essais, plus misérables les uns que les autres, la France tourne enfin ses regards vers le principe monarchique ? Parce qu’elle ne voit plus de salut que là.

-----------------

Recueil de Prières : du IXe au XVIIe siècle

Pour commander le livre : http://amzn.to/19epz9W

« Recueil de Prières » est un ouvrage réunissant près de 400 prières choisies, du IXe au XVIIe siècle. Un petit livre, qui délasse l’esprit en charmant le cœur.

  -----------------

La Monarchie libératrice  Petit Manuel du Royaliste

Petit-Manuel-du-Royaliste.jpg

 Pour commander le livre : http://amzn.to/1DW7XIu

Ce manuel est rédigé de façon claire et concise, accessible au plus grand nombre et répond aux questions les plus courantes posées sur le royalisme : la monarchie et le Roi de France pour un système de gouvernement efficace qui enterrera définitivement une république à bout de souffle, maçonnique, cosmopolite, financière asservissant les peuples.

-----------------

 

« Le principe royal ne repose pas sur la foi que l’on a ou que l’on n’a pas en lui.

Il importe peu qu’on y croie ou que l’on n’y croie plus, et que les incrédules soient innombrables.

Cela ne peut se peser. Dieu est Dieu, et le roi est le roi.»

Jean Raspail

 

Démocratie Royale ?

« La démocratie en France avant la révolution française s'exerçait à l'intérieur des corps sociaux corporatifs, une démocratie qui a duré 7 siècles. Cette démocratie n'arrangeant pas les nouvelles fortunes financières apatrides et maçonniques, elles la firent abolir définitivement dans leur schéma le 4 août 1789, en abolissant les corporations par la suppression des privilèges de celles-ci et des provinces, le peuple a plus perdu le 4 août que la Noblesse.

La seule démocratie vertueuse est celle qui s'exerce donc à l'intérieur de corps sociaux. C'est ce qu'on appelle LA DEMOCRATIE ROYALE.

Nous rappelons à nos lecteurs, que le Roi de France est le lieutenant de  Dieu sur terre, que restaurer le règne social de Jésus-Christ, si on poursuit la logique honnêtement, et jusqu'au bout, se fera en restaurant la monarchie catholique, en suivant les Lois Fondamentales du Royaume, qui désignent à l'heure actuelle le Roi de France, Louis XX, puisque le Roine peut pas être choisi par des hommes, mais par Dieu.

Tout le reste n'étant qu'élucubrations, manipulations et intérêts privés. La France qui est aujourd'hui en quatrième position des pays athées dans le monde, suite à une subversion constante au cours des siècles, des massacres pendant la période révolutionnaire, puis une propagande d'une violence inouïe depuis lors, était avant l'établissement du laïcisme – religion maçonnique –  la Fille aînée de l'Église.

Le Roi de France était désigné par le titre de Fils aîné de l'Église, qui peut être comparé à celui de Très

chrétien, également spécifique au roi de France. Certains rites religieux ne s’appliquaient qu’au roi de France et lui rappelaient son statut particulier de roi très chrétien. Ce titre fut  également appliqué indifféremment  au roi et au peuple de France, peuple très chrétien ou au territoire français et devint peu à peu un objet de gloire, une justification d'être, apportant aux Français la certitude  d'être un élément important du plan  de Dieu dans l'ordre du monde au cours des temps.

 

Sa Sainteté le Pape Pie VI : « La Monarchie le meilleur des gouvernements »

Publié par Démocratie Royale

fleur-de-lys 500

Nous présentons une série d’entretiens avec des royalistes de toutes classes sociales, de tous horizons, qui ont accepté de témoigner sur leur engagement royaliste et leur vision d’une monarchie française au XXIe siècle. Paul, enseignant de lettres classiques et écrivain répond à nos questions :

 

Etes-vous devenu royaliste ou cela fait-il partie de votre éducation familiale ?

Je suis devenu royaliste en 1988 lors de l’élection présidentielle. J’ai toujours aimé les cérémonies et du haut de mes douze ans j’avais organisé une petite cérémonie pour l’occasion. J’avais affiché le portrait des candidats dans le fond du jardin. J’avais demandé à une voisine de me taper sur machine à écrire les paroles de la Marseillaise in extenso. J’avais écrit une petite bafouille dont je ne me souviens plus. Après cela, j’ai chanté la Marseillaise et tout en chantant je me rendis compte de l’horreur de ce chant et je me suis dit que ce ne pouvait pas être ça la France.

Avez-vous un souvenir d’enfance marquant lié au royalisme ?

Quand je jouais dans le parc de ma grand-mère, avec mes cousines, nous jouions parfois aux Vendéens traqués par les Bleus en poussant une grande charrette de jardin.

En quoi le royalisme représente, selon vous, la solution aux problèmes que nous rencontrons aujourd’hui en France ?

La France est malade de vivre dans un système idéologique basé sur le mensonge et qui ne cesse de vouloir nous faire croire que la France est née en 1789. La Monarchie nous redonnerait notre vérité et notre identité et refonderait l’unité des Français.

Comment présenteriez-vous Louis XX aux Français ?

Louis XX est l’héritier des rois de France et un homme de son temps. Il a l’avantage de nous offrir la légitimité de la Monarchie et de nous offrir l’image de la modernité. Français venu de l’étranger, il n’est pas compromis avec les puissances politiques du moment et se proclame lui-même « disponible » pour accomplir sa mission.

Quelles sont les valeurs fondamentales qui vous animent et vous semblent primordiales ?

La Monarchie, c’est avant tout la Liberté. Devenir royaliste, c’est s’affranchir vraiment de tout ce qui nous écrase comme prêt à penser dans l’idéologie actuelle.
La Monarchie, c’est la Fidélité à nos racines, à notre histoire et à la terre de France.
La Monarchie, c’est la fraternité de tous les Français fils d’un même père, le Roi de France.

À vos yeux, quel fait marquant de notre Histoire fut le plus néfaste pour la France ?

La Terreur bien sûr et le génocide vendéen, mais aussi la triste épopée napoléonienne, les instabilités de régimes qui suivirent, la séparation de l’Eglise et de l’Etat avec toutes les persécutions anti-chrétiennes qui l’ont précédée et suivie, la libéralisation de l’avortement.

À l'inverse, quel fut le plus positif ?

L’œuvre de civilisation de l’Europe par l’action conjointe de la monarchie et du christianisme, l’Humanisme encouragé par François Ier et les Valois, le classicisme sous Louis XIV, les bonnes choses des Lumières sous Louis XV et Louis XVI et leur mise en œuvre sous la Restauration.

Quels sont les personnalités qui vous inspirent le plus d'admiration ?

Sainte Geneviève, Saint Louis, Rabelais, Montaigne, François Ier, Henri II, Henri III, Henri IV, Richelieu, Louis XIV, Louis XV, Louis XVI, André Chénier, Chateaubriand, Charles X, Henri V, Maurras, Alphonse II, Louis XX, le Dauphin Louis et son frère le Prince Alphonse.

Quel constat dressez-vous de l’état actuel de notre pays ?

La France est malade depuis qu’elle a tué le roi Louis XVI et perpétré un génocide en Vendée. Elle se gargarise de valeurs frelatées et ne cesse de constater sa propre déchéance sans parvenir à trouver l’énergie de secouer le joug de mensonge qui la paralyse. De plus les Français n’aiment pas leur chef de l’Etat qui est toujours le représentant de la moitié du pays qui a vaincu l’autre.

Quelles premières mesures préconiseriez-vous afin d'y remédier ?

Restaurer la liberté ! Distinguer chef de l’Etat et gouvernement, désengager l’Etat de la vie quotidienne des gens, offrir un autre espoir que le matérialisme et la société de consommation.

Comment décririez-vous votre attachement à la France ?

J’aime la France de nos villages, ses paysages, ses forêts, ses champs, ses villes, son histoire, ses héros.

Comment mettre en pratique au quotidien sa volonté de changement ?

En parlant de la cause, en parlant du Roi et de ses fils, en poussant les autres à réfléchir.

Quels conseils donneriez-vous à un jeune homme ou jeune fille pour lui permettre de s’orienter dans la société actuelle ?


Tu veux être libre ? aime ton Roi. Tu veux donner un sens à ta vie ? sois fidèle.

Quel rapport estimez-vous que nous devrions entretenir avec la nature et les modes de production alimentaire ?

Il faut en finir avec l’industrialisation de l’agriculture et retrouver une agriculture en harmonie avec la nature.

À celles et ceux qui jugent passéiste le royalisme, comment les convaincriez-vous du contraire ?

Il faut en finir avec l’idée du progrès systématique en soi. La monarchie s’enracine dans la passé mais se projette dans l’avenir parce qu’elle est conforme à ce qu’est la vie humaine.

Quels seraient les 5 mots résumant la façon dont, selon vous, les enfants doivent être éduqués ?
 

 

Education à la volonté, Education qui élève, éducation qui s’adapte, Education qui rend libre, Education basée sur l’effort et le plaisir.

Quel livre vous a le plus marqué et quel conseil de lecture donneriez-vous ?

Les Mémoire d’outre tombe de Chateaubriand

Si vous deviez léguer un message aux générations futures au sujet du royalisme, quel serait-il ?

Apprenez à être libre ! Aimez votre Roi

Quelle est votre citation favorite ?

« j'ai été Bourbonien par honneur, Royaliste par raison et républicain par goût. » Chateaubriand

 

www.democratie-royale.com

www.democratie-royale.org

info@democratie-royale.com

 

Royalisme - Avenir - Enfant - Louis XX

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article