Pierre Hillard : Nouvel Ordre Mondial

Intervention de Pierre Hillard qui préconise la méthode Bainville en 4 points à utiliser pour étudier le Nouvel Ordre Mondial

 

1 - Observer les faits, sans passion, froidement, méthodiquement, sans idéologie, sans affect.

 

2 – Observer l’origine des faits, le principe de causalité : qui est à l’origine de tel événement.

 

3 – Connaître impérativement le passé, l’histoire, l’expérience politique. En histoire tout a été inventé, ce qui change c’est le matériel qui va plus vite, plus loin, mais on retrouve les mêmes méthodes. C’est uniquement la rapidité d’exécution qui aujourd’hui change.

 

4 – L’impérative nécessité de connaître la psychologie humaine. L’éducation chez l’homme change, en bien ou en mal, la psychologie humaine au cours des siècles et des millénaires ne changent pas. On naît tous avec des pulsions, des envies, c’est uniquement l’éducation qui permet de canaliser moyennement, beaucoup ou pas du tout.

 

Il faut donc avoir ces quatre paramètres pour se jeter dans l’étude du Nouvel Ordre Mondial.

 

Pierre Hillard aborde les sujets suivants :

 

– De l’ouvrage de Jacques Bainville : Les conséquences politiques de la paix : http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k836825 dans lequel il donne en 1920 tous les éléments qui vont conduire à la Seconde Guerre mondiale.

 

– Rôle de l’Allemagne dans l’Union Européenne, qui impose ses vues en Europe, en liaison avec les élites anglo-américaines.

 

– Silvio Berlusconi, la Ligue du Nord d’Umberto Bossi, son financement par l’Allemagne.

 

– La Grèce : laboratoire sous protectorat de l’Union Européenne et du FMI. Goldman Sachs, Mario Draghi, BCE et la mainmise germanique.

 

– Le MES (mafia oligarchique) Mécanisme Européen de Stabilité : http://goo.gl/YEMLh Klaus Regling (allemand) Directeur Général du Fonds européen. Horst Reichenbach (allemand), qui a été durant six ans vice-président de la BERD.

 

– Du soutien de la Chine à l’Union Européenne. L’institut chinois des affaires étrangères le CFR chinois, l’interdépendance.

 

– Contrôle de l’Europe par les stratèges anglo-saxons maîtrisant l’Allemagne, et les Russes. En aucun cas une puissance allemande ou russe doit unifier l’Europe aux dépens du monde anglo-saxon. En revanche, cette Europe unifiée peut se faire sous l’autorité anglo-américaine.

 

En résumé : les « généraux » sont anglo-américains, le « sergent chef » allemand.

 

– Friedrich Ratzel, Le Lebensraum (de l'allemand, der Raum l'espace et das Leben la vie) ou « espace vital » concept géopolitique créé par les milieux impérialistes allemands et popularisé par le nazisme. http://fr.wikipedia.org/wiki/Lebensraum , Karl Haushofer un des plus importants théoriciens de la géopolitique allemande, l’économie unifiée des grands espaces, la CEE (la Communauté Économique Européenne).

 

– L’Allemagne est à l’origine de tous les textes européens.

 

Le Comité Américain pour l'Europe unie (1949) dont le but est de financer tous les partis pro-européens, créé par trois personnes :

 

William Joseph Donovan coordinateur des services secrets américains : l’OSS Office of Strategic Services.

 

Walter Bedell Smith directeur de la CIA (Central Intelligence Agency).

 

Allen Dulles premier directeur civil de la Central Intelligence Agency

 

– Le mouvement fédéral européen financé par l'espionnage américain Ambrose Evans-Pritchard, Daily Telegraph, 19/09/2000 : http://0z.fr/CXwwh William Joseph Donovan : 26 juillet 1950 mémorandum pour la création du parlement européen.

 

– George W. Bush et le chancelier Gerhard Schröder :  24 février 2004 alliance germano-américaine pour le XXIème siècle : http://infoguerilla.fr/?p=7889

 

Cette politique allemande du contrôle de l’Europe passe par : la destruction des états, la promotion des régions, l’émancipation des groupes ethniques : Bart de Wever (partis indépendantistes flamands, la N-VA )et Daniel Cohn-Bendit, les Verts/ALE, Éric Defoort.

 

– L’unité allemande au XIX e siècle.

 

– Pôle procheoriental-euro-américain.

 

– Les « révolutions arabes ». Wael Ghonim, en charge du marketing de Google pour le Moyen-Orient.

 

– Le plan de remodelage du Proche Orient : Israel Shahak, qui fut un très bon analyste de la politique israélienne, a présenté et commenté en 1982 un article d'Oded Yinon, ancien fonctionnaire du ministère israélien des Affaires étrangères. : http://0z.fr/y6UmS

 

– Bernard Lewis( double nationalité américaine et israélienne) intellectuel engagé pour la défense d'Israël, conseillé de Bigniew Brzezinski, lui-même conseillé de Barack Obama.

 

– Création du parlement juif européen : http://goo.gl/Ths2u

 

– Le piège du choc Occident/Orient voulut et provoqué par le sionisme en utilisant les partis populistes : le FN , Marine Le Pen pro-sioniste. Le sionisme enfant du mondialisme. Le combat du mondialisme et le sionisme sont antinomiques. Prudence sur les apparences : la gestion des contraires. Front National, Jean Mottin, Club de l’Horloge, Le siècle. La république universelle de la franc-maçonnerie.

 

– Vladimir Poutine : Union eurasienne.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Personnaly © 2014 -  Hébergé par Overblog