Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

A LIRE

Vive le Roi ! 

vive le roi
Vive le Roi ! de Mgr Louis-Gaston de Segur

Pour commander le livre : http://amzn.to/19epz9

Pourquoi, après cinq ou six essais, plus misérables les uns que les autres, la France tourne enfin ses regards vers le principe monarchique ? Parce qu’elle ne voit plus de salut que là.

-----------------

Recueil de Prières : du IXe au XVIIe siècle

Pour commander le livre : http://amzn.to/19epz9W

« Recueil de Prières » est un ouvrage réunissant près de 400 prières choisies, du IXe au XVIIe siècle. Un petit livre, qui délasse l’esprit en charmant le cœur.

  -----------------

La Monarchie libératrice  Petit Manuel du Royaliste

Petit-Manuel-du-Royaliste.jpg

 Pour commander le livre : http://amzn.to/1DW7XIu

Ce manuel est rédigé de façon claire et concise, accessible au plus grand nombre et répond aux questions les plus courantes posées sur le royalisme : la monarchie et le Roi de France pour un système de gouvernement efficace qui enterrera définitivement une république à bout de souffle, maçonnique, cosmopolite, financière asservissant les peuples.

-----------------

 

« Le principe royal ne repose pas sur la foi que l’on a ou que l’on n’a pas en lui.

Il importe peu qu’on y croie ou que l’on n’y croie plus, et que les incrédules soient innombrables.

Cela ne peut se peser. Dieu est Dieu, et le roi est le roi.»

Jean Raspail

 

Démocratie Royale ?

« La démocratie en France avant la révolution française s'exerçait à l'intérieur des corps sociaux corporatifs, une démocratie qui a duré 7 siècles. Cette démocratie n'arrangeant pas les nouvelles fortunes financières apatrides et maçonniques, elles la firent abolir définitivement dans leur schéma le 4 août 1789, en abolissant les corporations par la suppression des privilèges de celles-ci et des provinces, le peuple a plus perdu le 4 août que la Noblesse.

La seule démocratie vertueuse est celle qui s'exerce donc à l'intérieur de corps sociaux. C'est ce qu'on appelle LA DEMOCRATIE ROYALE.

Nous rappelons à nos lecteurs, que le Roi de France est le lieutenant de  Dieu sur terre, que restaurer le règne social de Jésus-Christ, si on poursuit la logique honnêtement, et jusqu'au bout, se fera en restaurant la monarchie catholique, en suivant les Lois Fondamentales du Royaume, qui désignent à l'heure actuelle le Roi de France, Louis XX, puisque le Roine peut pas être choisi par des hommes, mais par Dieu.

Tout le reste n'étant qu'élucubrations, manipulations et intérêts privés. La France qui est aujourd'hui en quatrième position des pays athées dans le monde, suite à une subversion constante au cours des siècles, des massacres pendant la période révolutionnaire, puis une propagande d'une violence inouïe depuis lors, était avant l'établissement du laïcisme – religion maçonnique –  la Fille aînée de l'Église.

Le Roi de France était désigné par le titre de Fils aîné de l'Église, qui peut être comparé à celui de Très

chrétien, également spécifique au roi de France. Certains rites religieux ne s’appliquaient qu’au roi de France et lui rappelaient son statut particulier de roi très chrétien. Ce titre fut  également appliqué indifféremment  au roi et au peuple de France, peuple très chrétien ou au territoire français et devint peu à peu un objet de gloire, une justification d'être, apportant aux Français la certitude  d'être un élément important du plan  de Dieu dans l'ordre du monde au cours des temps.

 

Sa Sainteté le Pape Pie VI : « La Monarchie le meilleur des gouvernements »

Publié par Démocratie Royale

gar-b

 

Cela peut paraître paradoxal voire anachronique d'être royaliste aujourd'hui en ce début de XXIème siècle, et pourtant. Soyons simplement observateur de notre histoire. A l'époque de Louis XVI, nous étions la première puissance européenne. Nous avions atteint des sommets dans les domaines de l'art, des lettres et de l'architecture.

 

La France était connue mondialement et même jusqu'aux pays asiatiques, où elle suscitait respect et admiration, elle était souvent considérée comme un exemple à suivre pour beaucoup de pays.

 

Depuis le coup de force des puissances d'argent en 1789, c'est la république qui a pris les rênes de notre destinée. Si véritablement on nous a dotés du meilleur système politique, comme les médias, les politiques et les intellectuels ont tendance à nous le rabâcher inlassablement, comment expliquent-ils alors la situation actuelle de la France après plus de deux siècles de république ?

 

Que sont devenus les arts et les lettres ? Et notre architecture ? Et notre armée ? Quelle image aujourd'hui, donne la France dans le monde, si ce n'est un simple pays de tourisme où il y a de "la bonne bouffe" (Quand ce n'est pas le Mac do qui l'a supplantée), des grèves en permanence, des "hommes politiques" qui n'inspirent même plus le respect, mais plutôt l'image de toutous dociles au service de Bruxelles et de l'empire Américain, bref du Nouvel Ordre Mondial.

 

Qu'est devenu le peuple français, jadis si frondeur avec sa joie de vivre, ses chansons et sa vie rurale ? On nous enseigne qu'il faut avoir honte de notre passé, de nos origines européennes, de notre culture gréco-latine et celtique. La république crée un peuple sans âme, sans fierté, parfaitement docile pour cet esclavagisme moderne qui se met en place petit à petit, en nous l'imposant comme étant une fatalité de notre destinée.

 

Pourtant, si l’on remonte au fond des âges pour découvrir ce qui fait l’esprit Français, on trouve un comportement traditionnel et culturel différent des autres peuples européens. Le Français est l’homme du panache, de la courtoisie.

 

Il est à Gergovie, part en Angleterre avec son Duc Guillaume. En 1177, il sent le souffle du vent à Montgisard au coté de Baudouin IV, le roi lépreux, ses chevaliers et templiers de Jérusalem. Il court sus aux Godons avec Du Guesclin et devient compagnon de Jeanne D’Arc à Patay et entre à Orléans, tenant sa bannière, au son des cornemuses. Toujours à un contre dix, c'est : « La Paix de Montréal de 1604 » où le gouverneur Frontenac danse avec nos amis amérindiens. Il se bat à Pondichéry. Il est au coude à coude avec nos frères Ecossais à Culloden. Il retrouve nos frères Irlandais à la Boyne ou plutôt au soleil de Fontenoy. Dans notre sang résonne encore les victoires de Bouvines, la Monongahela et Carillon en Nouvelle France, voilà pour l’héritage.

 

Toutes les grandes civilisations du monde, qu'elles soient Égyptienne, Sumérienne, Mésopotamienne, Gréco-romaine, Celtique, Maya... etc., toutes ces civilisations qui suscitent aujourd'hui beaucoup d'admiration et de mystère, avaient toutes un point commun : c'était des monarchies !!

 

Comme le disait si bien Vladimir Volkoff :

"La monarchie est un système politique qui a produit, entre autres, la civilisation égyptienne, la culture perse, la Grèce archaïque, l'empire romain (conservé pendant mille ans de plus sous la forme régénérée de Byzance), inspiré l'Israël de l'Ancien Testament, les Incas, les Chinois, les Turcs, les japonais, fondé la Russie et la France, fécondé les arts et les lettres, érigé les plus superbes monuments sous toutes les latitudes et les longitudes."

 

Voilà ce qu'est être royaliste aujourd'hui ! C'est sortir la France du joug du mondialisme et des querelles intestines des partis politiques qui ruinent notre pays, afin de remettre la France sur le fil de sa civilisation en lui dotant d'un système politique stable et durable sachant œuvrer dans la continuité, incarné par un Roi protecteur de tous les Français de naissance ou de cœur dignes de ce nom.

 

Être royaliste aujourd'hui c'est se battre pour nos libertés face au joug étatique de la république devenue un avatar du mondialisme, c'est se battre pour un monde plus humain face au règne de l'argent né de la révolution de 1789 et au règne des machines censées être un progrès depuis la révolution industrielle. C'est aussi se battre pour que notre peuple retrouve une certaine grandeur plutôt que de le voir prospérer dans un état de médiocrité engendré par l'éducation nationale et la télévision.

 

Pour finir, être royaliste aujourd'hui c'est se sentir investi d'une destinée où reposent 2000 ans d'histoire sur nos épaules ! Et c'est pourquoi, nous ne faiblirons pas !

 

Pierre Reknalb

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article