Présidentielles : Jacques Attali jette son dévolu sur François Hollande

attali

 

Sur son blog de L’Express, le conseiller politique et financier Jacques Attali a estimé dimanche que François Hollande était le seul homme à bénéficier d’une « capacité à rassembler » lors des présidentielles de 2012.


« Je ne le choisis pas parce qu’il est un ami : d’autres candidats le sont tout autant; ni parce qu’il a travaillé auprès de François Mitterrand, dans l’opposition dès 1980 et à l’Elysée, à partir de 1981. Mais parce qu’il est le meilleur rassembleur. »


L’éminence grise accompagne néanmoins son soutien de certaines consignes:


« Reste à connaître, le moment venu, son programme. Il devra être réaliste, juste, audacieux, courageux. Il ne devra surtout pas être un catalogue de promesses intenables et de compromis avec des groupes de pression, mais un projet, clair, inscrivant la France dans le nécessaire progrès de l’intégration européenne. »

« Il devra repenser un modèle de développement, aujourd’hui dépassé, et faire de la démocratie, de la transparence, du désendettement, de l’emploi, de la santé, de l’école et de la compétitivité les sept chantiers majeurs de son mandat. »


Jacques Attali, fondateur d’Attali & Associés, cabinet de conseil international spécialisé dans le conseil stratégique, l’ingénierie financière et les fusions-acquisitions, passé de la gauche mitterrandienne à la droite sarkozyste, revient ainsi dans son giron d’origine, sans rien renier de l’idéologie néolibérale mondialiste qu’on lui connaît. Dans Faits & Documents n°321, le journaliste Emmanuel Ratier indique en effet que « parmi les principaux collaborateurs de François Hollande dans la primaire socialiste figurent Karine Berger et Valérie Rabault, coauteurs d’un ouvrage totalement délirant paru en janvier dernier, Les Trente Glorieuses sont devant nous, où elles prônent tout simplement une très forte augmentation de l’immigration, expliquant sans rire que « l’économie française a besoin de 10 millions d’immigrés d’ici 2040 ». [...] Elles ont en charge pour la première l’économie et pour la seconde l’éducation. Leur « tripe sociale » est totalement inexistante : la première, polytechnicienne, est directrice de l’analyse prospective et du pilotage de la performance du groupe Canal +, tandis que la seconde est responsable de la prospective et des risques des marchés chez BNP Paribas. Bref, deux parfaites représentantes de l’oligarchie financière à l’origine de la crise. » De quoi rassurer l’apocalyptique Attali, toujours enclin à manier la novlangue progressiste pour dissimuler ses vues. Sans doute estimait-il par ailleurs qu’il était temps de se désolidariser de l’actuel président de la République, mal embarqué dans la course à la réélection.


Sébastien Béléa pour Médialibre

 

Source : http://www.medialibre.eu/france/presidentielle-attali-jette-son-devolu-sur-hollande/9998

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Personnaly © 2014 -  Hébergé par Overblog