Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

A LIRE

Vive le Roi ! 

vive le roi
Vive le Roi ! de Mgr Louis-Gaston de Segur

Pour commander le livre : http://amzn.to/19epz9

Pourquoi, après cinq ou six essais, plus misérables les uns que les autres, la France tourne enfin ses regards vers le principe monarchique ? Parce qu’elle ne voit plus de salut que là.

-----------------

Recueil de Prières : du IXe au XVIIe siècle

Pour commander le livre : http://amzn.to/19epz9W

« Recueil de Prières » est un ouvrage réunissant près de 400 prières choisies, du IXe au XVIIe siècle. Un petit livre, qui délasse l’esprit en charmant le cœur.

  -----------------

La Monarchie libératrice  Petit Manuel du Royaliste

Petit-Manuel-du-Royaliste.jpg

 Pour commander le livre : http://amzn.to/1DW7XIu

Ce manuel est rédigé de façon claire et concise, accessible au plus grand nombre et répond aux questions les plus courantes posées sur le royalisme : la monarchie et le Roi de France pour un système de gouvernement efficace qui enterrera définitivement une république à bout de souffle, maçonnique, cosmopolite, financière asservissant les peuples.

-----------------

 

« Le principe royal ne repose pas sur la foi que l’on a ou que l’on n’a pas en lui.

Il importe peu qu’on y croie ou que l’on n’y croie plus, et que les incrédules soient innombrables.

Cela ne peut se peser. Dieu est Dieu, et le roi est le roi.»

Jean Raspail

 

Démocratie Royale ?

« La démocratie en France avant la révolution française s'exerçait à l'intérieur des corps sociaux corporatifs, une démocratie qui a duré 7 siècles. Cette démocratie n'arrangeant pas les nouvelles fortunes financières apatrides et maçonniques, elles la firent abolir définitivement dans leur schéma le 4 août 1789, en abolissant les corporations par la suppression des privilèges de celles-ci et des provinces, le peuple a plus perdu le 4 août que la Noblesse.

La seule démocratie vertueuse est celle qui s'exerce donc à l'intérieur de corps sociaux. C'est ce qu'on appelle LA DEMOCRATIE ROYALE.

Nous rappelons à nos lecteurs, que le Roi de France est le lieutenant de  Dieu sur terre, que restaurer le règne social de Jésus-Christ, si on poursuit la logique honnêtement, et jusqu'au bout, se fera en restaurant la monarchie catholique, en suivant les Lois Fondamentales du Royaume, qui désignent à l'heure actuelle le Roi de France, Louis XX, puisque le Roine peut pas être choisi par des hommes, mais par Dieu.

Tout le reste n'étant qu'élucubrations, manipulations et intérêts privés. La France qui est aujourd'hui en quatrième position des pays athées dans le monde, suite à une subversion constante au cours des siècles, des massacres pendant la période révolutionnaire, puis une propagande d'une violence inouïe depuis lors, était avant l'établissement du laïcisme – religion maçonnique –  la Fille aînée de l'Église.

Le Roi de France était désigné par le titre de Fils aîné de l'Église, qui peut être comparé à celui de Très

chrétien, également spécifique au roi de France. Certains rites religieux ne s’appliquaient qu’au roi de France et lui rappelaient son statut particulier de roi très chrétien. Ce titre fut  également appliqué indifféremment  au roi et au peuple de France, peuple très chrétien ou au territoire français et devint peu à peu un objet de gloire, une justification d'être, apportant aux Français la certitude  d'être un élément important du plan  de Dieu dans l'ordre du monde au cours des temps.

 

Sa Sainteté le Pape Pie VI : « La Monarchie le meilleur des gouvernements »

Publié par Démocratie Royale

 rfid

La carte d'identité devient biométrique. Mercredi dernier, la commission des lois du Sénat a voté, à l'unaniminité, la proposition de loi relative à la protection de l'identité. Le texte sera ensuite discuté le 27 avril au Sénat, avant d'être débattu à l'Assemblée nationale.

 

Si le texte est adopté, il changera profondément la carte d'identité actuelle. Il prévoit notamment d'intégrer une puce contenant les renseignements civils de l'individu (nom, domicile, date de naissance), mais aussi sa taille, la couleur de ses yeux, sa photographie et ses empreintes digitales. Une autre puce pourrait être intégrée, cette fois à la demande du particulier, lui permettant d'avoir des fonctionnalités de signature électronique. Ce nouveau document devrait être gratuit, ne sera pas obligatoire - la carte d'identité actuelle ne l'est pas -, mais, de facto, lors d'un renouvellement tout particulier se verra attribuer une carte électronique.

 

L'objectif est clair : « Le fil rouge, c'est de rendre la carte beaucoup plus sécurisée qu'elle ne l'est aujourd'hui », souligne François Pillet, sénateur du Cher et rapporteur du texte. L'élu rappelle les chiffres : en 2009, 13.900 faits de fraude sur des documents et d'usurpation d'identité ont été enregistrés en France. Et 351.000 cartes d'identité ont été déclarées volées ou perdues - sur 5 millions éditées. Avec la présence de données biométriques, il n'y aura, de fait, plus de doutes quant à l'identité du porteur de la carte.

 

Reste que le texte pourrait poser problème, notamment au niveau des données contenues dans la puce. Le texte actuel prévoit la création d'un « traitement de données à caractère personnel facilitant leur recueil et leur conservation ». De quoi encadrer strictement l'utilisation des données : ces dernières ne pourront pas être utilisées à d'autres fins que la simple identification de l'intéressé. Cette version a reçu le soutien des différentes sensibilités politiques. Mais, selon nos informations, le gouvernement pourrait être tenté de passer des amendements afin que le fichier puisse servir à d'autres fins (policières, recherche d'enfants perdus etc.). Voilà qui pourrait provoquer bien des débats...

 

MAXIME AMIOT ET MARIE BELLAN, Les Echos
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

François 10/05/2011 11:05


Bonjour,
Je suis moi aussi très intéressé par le sujet de la carte d'identité biométrique car je tiens un blog sur le sujet de l'usurpation d'identité. J'ai écrit 2 articles il y a deux semaines à propos de
cette discussion au Sénat qui devait avoir lieu le mercredi 27 avril. Du coup, depuis 2 semaines, je suis à la recherche des suites de cette discussion. Qu'a t-il été voté ? Je ne trouve
malheureusement pas d'infos. En lisant votre article, je me suis dit que vous en aviez car il est daté du 4 mai, mais en revanche, il y a quelque chose que je ne comprends pas: vous dites "mercredi
dernier, la commission des lois du Sénat a voté..." et ensuite vous dites "le texte sera ensuite discuté le 27 avril au Sénat...". N'y a t-il pas une erreur dans les dates ? J'aurais aimé pouvoir
écrire un nouvel article sur mon blog à propos des avancées de ce projet de loi. En savez-vous un peu plus ?
D'avance merci !


Démocratie Royale 10/05/2011 11:37



http://www.senat.fr/dossier-legislatif/ppl09-682.html


http://www.senat.fr/leg/ppl10-433.pdf


Bien cordialement