Rouen : salon Louis XVI "Le Maire de Rouen, idéologue héritier de la Terreur !"

condamnation-de-louis-xvi

 

Monsieur le Maire,

 

En décidant de débaptiser le salon de réception « Louis XVI » de l’Hôtel de Ville de Rouen pour y substituer le mot « république », vous n’avez pas commis de faute, vous avez commis une atteinte à l’intelligence.

 

N’étant pas chef de parti d’opposition, je ne m’abaisserai pas à soutenir qu’il existe sans doute des question plus urgentes à régler que celle-ci. Je vous sais trop avisé pour imaginer que cette décision laissera une empreinte indélébile à votre mandat municipal, à défaut de régler les problèmes quotidiens d’une ville sur le déclin.

Monsieur le Maire, que reprochez vous à Louis XVI ? À l’exception de quelques-uns de vos alliés politiques, que l’histoire de leur Parti ne prédispose pas à donner des leçons de vérité historique, nul ne peut sérieusement faire grief au dernier Roi de France d’avoir donné un état civil aux protestants et aux juifs, d’avoir aboli l’institution des lettres de cachet dont il fit usage avec une exceptionnelle circonspection, d’avoir supprimé la torture judiciaire ; d’avoir initié l’une des plus extraordinaires circumnavigations sous le commandement d’un des héros de la guerre d’Amérique, d’avoir donné l’indépendance aux colonies d’outre-Atlantique, qu’il fit supporter à la France pour l’honneur du pays ; d’avoir mis en œuvre tous les moyens que son pouvoir théoriquement absolu lui laissait pour tenter de réformer un système administratif et fiscal devenu illisible et injuste, à l’image — curieusement — du nôtre ; d’avoir fait preuve à l’égard de son peuple, sans acception d’origine, de richesse ou de dignité, d’une bienveillance et d’une bonhomie, d’une intelligence et d’une culture qui n’ont pas été donnés à beaucoup de ses successeurs ; d’avoir supporté enfin avec une patience remarquable les insultes et les avanies dont l’abreuvèrent ceux dont les noms ornent si souvent les lieux et monuments publics de nos villes, jusqu’à affronter la mort avec une grandeur d’âme à laquelle ni notre époque ni nos édiles ne peuvent plus rien comprendre.

 

Non, personne, fut-il socialiste, mais surtout pas un ancien Inspecteur général de l’Éducation nationale ne peut, de bonne foi, reprocher quoi que ce soit au roi Louis XVI.

 

Lire la suite : http://www.bvoltaire.fr/francoisteutsch/le-maire-de-rouen-ideologue-heritier-de-la-terreur,10762

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Personnaly © 2014 -  Hébergé par Overblog