Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

A LIRE

Vive le Roi ! 

vive le roi
Vive le Roi ! de Mgr Louis-Gaston de Segur

Pour commander le livre : http://amzn.to/19epz9

Pourquoi, après cinq ou six essais, plus misérables les uns que les autres, la France tourne enfin ses regards vers le principe monarchique ? Parce qu’elle ne voit plus de salut que là.

-----------------

Recueil de Prières : du IXe au XVIIe siècle

Pour commander le livre : http://amzn.to/19epz9W

« Recueil de Prières » est un ouvrage réunissant près de 400 prières choisies, du IXe au XVIIe siècle. Un petit livre, qui délasse l’esprit en charmant le cœur.

  -----------------

La Monarchie libératrice  Petit Manuel du Royaliste

Petit-Manuel-du-Royaliste.jpg

 Pour commander le livre : http://amzn.to/1DW7XIu

Ce manuel est rédigé de façon claire et concise, accessible au plus grand nombre et répond aux questions les plus courantes posées sur le royalisme : la monarchie et le Roi de France pour un système de gouvernement efficace qui enterrera définitivement une république à bout de souffle, maçonnique, cosmopolite, financière asservissant les peuples.

-----------------

 

« Le principe royal ne repose pas sur la foi que l’on a ou que l’on n’a pas en lui.

Il importe peu qu’on y croie ou que l’on n’y croie plus, et que les incrédules soient innombrables.

Cela ne peut se peser. Dieu est Dieu, et le roi est le roi.»

Jean Raspail

 

Démocratie Royale ?

« La démocratie en France avant la révolution française s'exerçait à l'intérieur des corps sociaux corporatifs, une démocratie qui a duré 7 siècles. Cette démocratie n'arrangeant pas les nouvelles fortunes financières apatrides et maçonniques, elles la firent abolir définitivement dans leur schéma le 4 août 1789, en abolissant les corporations par la suppression des privilèges de celles-ci et des provinces, le peuple a plus perdu le 4 août que la Noblesse.

La seule démocratie vertueuse est celle qui s'exerce donc à l'intérieur de corps sociaux. C'est ce qu'on appelle LA DEMOCRATIE ROYALE.

Nous rappelons à nos lecteurs, que le Roi de France est le lieutenant de  Dieu sur terre, que restaurer le règne social de Jésus-Christ, si on poursuit la logique honnêtement, et jusqu'au bout, se fera en restaurant la monarchie catholique, en suivant les Lois Fondamentales du Royaume, qui désignent à l'heure actuelle le Roi de France, Louis XX, puisque le Roine peut pas être choisi par des hommes, mais par Dieu.

Tout le reste n'étant qu'élucubrations, manipulations et intérêts privés. La France qui est aujourd'hui en quatrième position des pays athées dans le monde, suite à une subversion constante au cours des siècles, des massacres pendant la période révolutionnaire, puis une propagande d'une violence inouïe depuis lors, était avant l'établissement du laïcisme – religion maçonnique –  la Fille aînée de l'Église.

Le Roi de France était désigné par le titre de Fils aîné de l'Église, qui peut être comparé à celui de Très

chrétien, également spécifique au roi de France. Certains rites religieux ne s’appliquaient qu’au roi de France et lui rappelaient son statut particulier de roi très chrétien. Ce titre fut  également appliqué indifféremment  au roi et au peuple de France, peuple très chrétien ou au territoire français et devint peu à peu un objet de gloire, une justification d'être, apportant aux Français la certitude  d'être un élément important du plan  de Dieu dans l'ordre du monde au cours des temps.

 

Sa Sainteté le Pape Pie VI : « La Monarchie le meilleur des gouvernements »

Publié par Démocratie Royale

 

 

 

Le survivalisme: mode d'emploi
Publié le 9 février 2012

Reportage: Géraldine Jacot, Tybalt Félix

Mixage:Philippe Lahaye

Montage: Charles D. Fischer

 

Les prophéties annonçant la fin du monde, le réchauffement climatique, la pénurie annoncée des matières premières et une économie mondiale en souffrance réveillent les peurs. Les survivalistes de tout poil, écologistes, religieux, pères ou mères de famille s’organisent pour devenir plus autonomes et se préparer à survivre au pire.


C’est le cas de Piero San Giorgio qui vient de publier un livre bourré de conseils pour survivre à l’effondrement économique et au chaos social. Ce Genevois travaillait, il y a encore peu, comme responsable des marchés émergeants dans une société informatique. 241  

 

Piero San Giorgio.Après une prise de conscience, Piero décide de se préparer à survivre. Le monde va mal et l’avenir ne lui dit rien de bon. « On va devoir inventer un nouveau mode de vie et je pense qu'il va nous être imposé par l'effondrement de notre système économique. Ca risque d'être assez violent malheureusement. Mais si on se prépare à l'avance et qu’on est suffisamment nombreux, on va pouvoir mitiger cet effondrement et cette violence” explique Piero San Giorgio.

 

Comme Piero San Giorgio, ils sont de plus en plus à se préparer. Les blogs fleurissent et même certains gouvernements prennent ça très au sérieux. C’est la cas des Etats-Unis qui ont mis en place il y a quelques années une campagne avec la FEMA (agence fédérale pour la gestion des urgences) intitulée "ready", ou "prêt" en français. Elle a pour but d'encourager les américains a réveiller le survivaliste qui sommeille en eux.

 

Piero San Giorgio quant à lui, est un survivaliste bien réveillé. 242 Les graines pour le potager.Alors pour protéger sa famille et ses proches, il a investi ses économies dans une ferme qu’il a transformé en base autonome durable (BAD). Stocks de nourriture, potager, élevage de poulets, armes, panneaux solaires, source d’eau, livres et matériel médical vont lui apporter une certaine autonomie. Des préparatifs qui peuvent choquer ou faire sourire certains. « C'est vrai que le terme de survivaliste est souvent connoté aux États-Unis par des gens sur-armés ou focalisés sur une approche de défense. À la fin, on peut mettre l'étiquette que l'on veut. Un survivaliste c'est simplement un citoyen adulte, responsable, qui prévoit un avenir difficile et qui se prépare”, explique Piero San Giorgio.

 

 

Se préparer à survivre aux guerres ou aux catastrophes est presque une tradition en Suisse. L'aménagement systématique d'abris antiatomiques avait débuté dans les années soixante, dans un contexte marqué par la menace nucléaire et le spectre d'une invasion soviétique. Aujourd’hui, la menace est plus floue et la construction d’abris antiatomiques n’est plus systématique. Mais les vieux réflexes sont de retour et ont de beaux jours devant eux!

 

Pour visiter la maison de Piero San Giorio, cliquez sur ce lien (mise en page de Tybalt Félix): http://info.tsr.ch/carteanimee/survivant.html

 

Source :http://www.nouvo.ch/2012/02/le-survivalisme-mode-demploi

 

 

16 juin 2011


Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article