Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

fleur-de-lys 500Tirée des correspondances diplomatiques de l’écrivain Joseph de Maistre, cette pensée peut paraître quelque peu déroutante au premier abord. Nombre de royalistes la délaisse, n’osant s’en approcher de peur d’y découvrir quelque vérité dérangeante, quelque leçon qui laisserait un arrière goût désagréable de rappel à l’ordre… Pourtant, en prenant la peine de s’y intéresser de plus près, cette maxime apparaît comme un repère dans notre lutte royaliste, et bien plus encore : elle nous guide dans notre engagement comme un phare pour les navires perdus.


    Car de cette maxime découle une évidence ignorée de bien des royalistes : le rétablissement de la monarchie en France n’est pas le précurseur, mais bien l’aboutissement d’une longue lutte contre la pourriture morale de notre Nation.  Joseph de Maistre avait compris que le Roi de France ne remonterait sur le trône qu’au moment où une Nation unie et forte l’y appellerait. Pas avant.


    Et c’est bien là que le bât blesse ! Car la France n’est plus que l’ombre de ce qu’elle a été… Rongée par l’hédonisme et l’individualisme républicains, pourrie par l’arrivisme et l’égoïsme, pétrie de dogmes odieux et pervertie par un grand nombre d’ idéologies nauséabondes, notre Nation souffre et semble parfois proche d’une extinction prématurée… Cette vision, volontairement pessimiste, doit nous rappeler combien notre combat peut être rude et difficile : nous ne luttons pas contre des personnes, mais bien contre un système pervers, contre la décrépitude de notre Nation entamée il y a plus de 220 ans !


    En premier lieu, à l’arrivisme et l’égoïsme républicains, les royalistes doivent opposer l’humilité et la charité. Cicéron écrivait dans son ouvrage De officcis que « le désir de gloire arrache la liberté d’âme vers laquelle doit tendre tous les efforts des hommes magnanimes ». Et ce à quoi Saint Thomas d’Aquin ajouta « que le propre d’une âme vertueuse est de mépriser la gloire pour le maintien de la justice »… On ne peut espérer rétablir des valeurs morales et sociales si l’on ne les applique même pas à notre personne ! La haine, l’aigreur et la violence n’ont pas leur place dans notre combat…


    En second lieu, à la division et l’individualisme républicains, les royalistes doivent opposer leur unité. Or, aujourd’hui, nombre de roy

 

alistes se complaisent dans des querelles stériles, dans des luttes haineuses et gratuites qui n’ont d’autres conséquences que d’affaiblir le peu de force qui reste du royalisme aujourd’hui. Saint Thomas d’Aq

 

uin disait « qu’une force est d’autant plus efficace qu’elle est unie »… Cette absence totale d’unité explique à elle seule les inéluctables désastres que subissent les trop rares initiatives royalistes.


    Il faut comprendre que la chute de la France vient principalement de l’éclatement des individus, de l’isolement de ces derniers face aux difficultés quotidiennes. La structure familiale, véritable clé de voûte de la Nation, explose sous les coups de butoirs de l’individualisme républicain. Alexis de Tocqueville écrivait dans son ouvrage De la Démocratie en Amérique : « Tant qu’a duré l’esprit de famille, l’homme qui luttait contre la tyrannie n’était jamais seul, il trouvait autour de lui des clients, des amis héréditaires, des proches. […] Mais quand les patrimoines se divisent, où placer l’esprit de famille ? »


    Aujourd’hui la république cultive cette culture de mort, persévère dans sa macabre quête de destruction de la famille. Implicite et indicible, cette volonté d’annihilation n’en est que plus perverse et odieuse. Royalistes, notre combat passe d’abord et avant tout dans la préservation de ce cadre familial, qui selon Tönnies, représente l’unité insécable de toute Nation, le pilier sur lequel repose toute l’unité d’un pays.


    Royalistes, cette maxime de Joseph de Maistre doit nous rappeler que l’unité et la vertu doivent être les piliers de notre engagement et de notre combat. Que les beaux parleurs et autres adeptes des querelles dynastiques stériles commencent par s’en remettre à la providence sur le choix du Roi : ces divisions inutiles ne font qu’affaiblir nos forces, et renforcer nos ennemis. « Toute Nation a le gouvernement qu’elle mérite »…

 

Royalistes, cherchons d’abord à ébranler ces dogmes individualistes et hédonistes, à détruire cette pourriture morale qui mène inexorablement la France vers les abîmes de l’histoire, à redonner à notre Nation son unité et des repères sociaux et moraux. L’avènement du Roi n’en sera que la suite logique et grandiose !


« Le Bien et le Salut d’une multitude réside dans le maintien de son unité » Saint Thomas

 

Source : http://www.royaumedefrance.fr/201103112200/toute-nation-a-le-gouvernement-quelle-merite/

 

 

Tag(s) : #Royalisme

Partager cet article

Repost 0