Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

A LIRE

Vive le Roi ! 

vive le roi
Vive le Roi ! de Mgr Louis-Gaston de Segur

Pour commander le livre : http://amzn.to/19epz9

Pourquoi, après cinq ou six essais, plus misérables les uns que les autres, la France tourne enfin ses regards vers le principe monarchique ? Parce qu’elle ne voit plus de salut que là.

-----------------

Recueil de Prières : du IXe au XVIIe siècle

Pour commander le livre : http://amzn.to/19epz9W

« Recueil de Prières » est un ouvrage réunissant près de 400 prières choisies, du IXe au XVIIe siècle. Un petit livre, qui délasse l’esprit en charmant le cœur.

  -----------------

La Monarchie libératrice  Petit Manuel du Royaliste

Petit-Manuel-du-Royaliste.jpg

 Pour commander le livre : http://amzn.to/1DW7XIu

Ce manuel est rédigé de façon claire et concise, accessible au plus grand nombre et répond aux questions les plus courantes posées sur le royalisme : la monarchie et le Roi de France pour un système de gouvernement efficace qui enterrera définitivement une république à bout de souffle, maçonnique, cosmopolite, financière asservissant les peuples.

-----------------

 

« Le principe royal ne repose pas sur la foi que l’on a ou que l’on n’a pas en lui.

Il importe peu qu’on y croie ou que l’on n’y croie plus, et que les incrédules soient innombrables.

Cela ne peut se peser. Dieu est Dieu, et le roi est le roi.»

Jean Raspail

 

Démocratie Royale ?

« La démocratie en France avant la révolution française s'exerçait à l'intérieur des corps sociaux corporatifs, une démocratie qui a duré 7 siècles. Cette démocratie n'arrangeant pas les nouvelles fortunes financières apatrides et maçonniques, elles la firent abolir définitivement dans leur schéma le 4 août 1789, en abolissant les corporations par la suppression des privilèges de celles-ci et des provinces, le peuple a plus perdu le 4 août que la Noblesse.

La seule démocratie vertueuse est celle qui s'exerce donc à l'intérieur de corps sociaux. C'est ce qu'on appelle LA DEMOCRATIE ROYALE.

Nous rappelons à nos lecteurs, que le Roi de France est le lieutenant de  Dieu sur terre, que restaurer le règne social de Jésus-Christ, si on poursuit la logique honnêtement, et jusqu'au bout, se fera en restaurant la monarchie catholique, en suivant les Lois Fondamentales du Royaume, qui désignent à l'heure actuelle le Roi de France, Louis XX, puisque le Roine peut pas être choisi par des hommes, mais par Dieu.

Tout le reste n'étant qu'élucubrations, manipulations et intérêts privés. La France qui est aujourd'hui en quatrième position des pays athées dans le monde, suite à une subversion constante au cours des siècles, des massacres pendant la période révolutionnaire, puis une propagande d'une violence inouïe depuis lors, était avant l'établissement du laïcisme – religion maçonnique –  la Fille aînée de l'Église.

Le Roi de France était désigné par le titre de Fils aîné de l'Église, qui peut être comparé à celui de Très

chrétien, également spécifique au roi de France. Certains rites religieux ne s’appliquaient qu’au roi de France et lui rappelaient son statut particulier de roi très chrétien. Ce titre fut  également appliqué indifféremment  au roi et au peuple de France, peuple très chrétien ou au territoire français et devint peu à peu un objet de gloire, une justification d'être, apportant aux Français la certitude  d'être un élément important du plan  de Dieu dans l'ordre du monde au cours des temps.

 

Sa Sainteté le Pape Pie VI : « La Monarchie le meilleur des gouvernements »

Publié par Démocratie Royale

centrale-nucleaire-copie-1.jpgActuellement, les médias se consacrent au nucléaire japonais, mais cette technologie menace toute la terre. Le 4  avril  2011, le journal en ligne La libre.be (La Libre Belgique) titrait : Une catastrophe nucléaire est aussi probable en Belgique.


Le journal citait Alain de Halleux, diplômé en Sciences chimiques, spécialiste du nucléaire, qui dénonce la vétusté des réacteurs nucléaires belges qui ont 40 ans d’âge, et devraient être fermés. Ainsi, les réacteurs « Doel 1 » qui est dangereux car il n'y a aucune fondation en béton solide, et « Tihange 1 » dont le couvercle de la cuve est fragile : « Je ne veux pas semer la panique, mais en Belgique aussi nous pouvons nous attendre à de graves accidents nucléaires. Ce n'est qu'une question de temps ». Ces réacteurs devaient normalement être arrêtés en 2015, mais, en 2009 le gouvernement belge et GDF Suez sont tombés d'accord pour allonger leur durée de vie de 10 ans.


Dans une interview publiée dans Humo, magazine hebdomadaire belge, Alain de Halleux souligne : « Vous ne vous imaginez pas à quel point nos centrales sont dangereuses. Savez-vous que les bâtiments des réacteurs nucléaires belges sont prévus pour résister à une pression de 5 bars par centimètre carré ? C'est deux fois rien ! Une bouteille d'eau gazeuse peu résister à une pression d'environ 120 bars ».


Mais la Belgique est dépendante de l'énergie nucléaire, et plutôt que de fermer les centrales dans l’immédiat, le chimiste propose une solution intermédiaire : « nationaliser à nouveau les centrales, les sortir de cette logique de profit propre au secteur privé et insister sur la sécurité au maximum. »


Ce scientifique est également un cinéaste expérimenté. En mai 2009, Arte a diffusé son documentaire R.A.S. Nucléaire rien à signaler, où l’on peut voir des ouvriers du nucléaire qui dressent un tableau inquiétant de leurs conditions de travail et de sécurité.


On les appelle les « Jumpers », ils sont chargés d'entrer à l'intérieur du générateur de vapeur pour obturer les tuyaux qui le relie au réacteur nucléaire. Ils ne peuvent y rester plus de deux minutes, sous peine de surdosage radioactif 
et font partie de la masse des ouvriers intérimaires et sous-payés, chargés de la maintenance dans les centrales nucléaires car EDF/GDF-Suez, Areva et les autres groupes recourent de plus en plus à la sous-traitance depuis la libéralisation des marchés et la privatisation des groupes énergétiques.


Ainsi, au mépris de la santé des ouvriers et de la sécurité et au nom de la rentabilité à tout prix, les conditions de travail se dégradent chaque jour davantage. Les employés sont obligés de travailler de plus en plus vite sans pouvoir toujours respecter les normes de sécurité, mais ils ne peuvent en parler sous peine de perdre leur emploi. Cette enquête édifiante a été rediffusée à plusieurs reprises dont le vendredi 25 mars 2011.

 


En mars 2011, la télévision belge (RTBF) a diffusé un nouveau documentaire du même réalisateur, Tchernobyl 4 ever, dans lequel Alain de Halleux se demande, 25 ans après la catastrophe de Tchernobyl, si les Ukrainiens se sont remis de l'accident et dans quel état se trouve la centrale nucléaire qui a explosé. Le cinéaste explique les enjeux stratégiques, politiques ou financiers, mais aussi le désespoir des populations locales, leurs problèmes de santé et de natalité avec seulement 10 % d'enfants sains.


Les médias se désintéressent déjà du nucléaire japonais puisque le côté spectaculaire a disparu et seuls les drames et la peur se vendent, il nous reste donc à espérer qu’ils pourront consacrer une partie de leurs « informations » à faire le point sur le danger du nucléaire partout ailleurs dans le monde.

 

Source : http://www.sylviesimonrevelations.com/article-une-catastrophe-nucleaire-est-aussi-probable-en-belgique-71351688.html

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article