Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

A LIRE

Vive le Roi ! 

vive le roi
Vive le Roi ! de Mgr Louis-Gaston de Segur

Pour commander le livre : http://amzn.to/19epz9

Pourquoi, après cinq ou six essais, plus misérables les uns que les autres, la France tourne enfin ses regards vers le principe monarchique ? Parce qu’elle ne voit plus de salut que là.

-----------------

Recueil de Prières : du IXe au XVIIe siècle

Pour commander le livre : http://amzn.to/19epz9W

« Recueil de Prières » est un ouvrage réunissant près de 400 prières choisies, du IXe au XVIIe siècle. Un petit livre, qui délasse l’esprit en charmant le cœur.

  -----------------

La Monarchie libératrice  Petit Manuel du Royaliste

Petit-Manuel-du-Royaliste.jpg

 Pour commander le livre : http://amzn.to/1DW7XIu

Ce manuel est rédigé de façon claire et concise, accessible au plus grand nombre et répond aux questions les plus courantes posées sur le royalisme : la monarchie et le Roi de France pour un système de gouvernement efficace qui enterrera définitivement une république à bout de souffle, maçonnique, cosmopolite, financière asservissant les peuples.

-----------------

 

« Le principe royal ne repose pas sur la foi que l’on a ou que l’on n’a pas en lui.

Il importe peu qu’on y croie ou que l’on n’y croie plus, et que les incrédules soient innombrables.

Cela ne peut se peser. Dieu est Dieu, et le roi est le roi.»

Jean Raspail

 

Démocratie Royale ?

« La démocratie en France avant la révolution française s'exerçait à l'intérieur des corps sociaux corporatifs, une démocratie qui a duré 7 siècles. Cette démocratie n'arrangeant pas les nouvelles fortunes financières apatrides et maçonniques, elles la firent abolir définitivement dans leur schéma le 4 août 1789, en abolissant les corporations par la suppression des privilèges de celles-ci et des provinces, le peuple a plus perdu le 4 août que la Noblesse.

La seule démocratie vertueuse est celle qui s'exerce donc à l'intérieur de corps sociaux. C'est ce qu'on appelle LA DEMOCRATIE ROYALE.

Nous rappelons à nos lecteurs, que le Roi de France est le lieutenant de  Dieu sur terre, que restaurer le règne social de Jésus-Christ, si on poursuit la logique honnêtement, et jusqu'au bout, se fera en restaurant la monarchie catholique, en suivant les Lois Fondamentales du Royaume, qui désignent à l'heure actuelle le Roi de France, Louis XX, puisque le Roine peut pas être choisi par des hommes, mais par Dieu.

Tout le reste n'étant qu'élucubrations, manipulations et intérêts privés. La France qui est aujourd'hui en quatrième position des pays athées dans le monde, suite à une subversion constante au cours des siècles, des massacres pendant la période révolutionnaire, puis une propagande d'une violence inouïe depuis lors, était avant l'établissement du laïcisme – religion maçonnique –  la Fille aînée de l'Église.

Le Roi de France était désigné par le titre de Fils aîné de l'Église, qui peut être comparé à celui de Très

chrétien, également spécifique au roi de France. Certains rites religieux ne s’appliquaient qu’au roi de France et lui rappelaient son statut particulier de roi très chrétien. Ce titre fut  également appliqué indifféremment  au roi et au peuple de France, peuple très chrétien ou au territoire français et devint peu à peu un objet de gloire, une justification d'être, apportant aux Français la certitude  d'être un élément important du plan  de Dieu dans l'ordre du monde au cours des temps.

 

Sa Sainteté le Pape Pie VI : « La Monarchie le meilleur des gouvernements »

Publié par Démocratie Royale

5116262408_3c0beab678.jpgLe gouvernement américain a payé des dédommagements pour des enfants ayant souffert d'autisme après les vaccinations pendant une vingtaine d'années, mais il continue de nier le lien entre vaccination et autisme.

Washington, 10 mai 2011. –

 Information de www.SafeMinds.org Pendant plus de 20 ans, le gouvernement fédéral a publiquement nié tout lien entre la vaccination et l’autisme alors que dans le même temps son programme de compensation pour dommages dus aux vaccinations (VICP) a accordé des sommes de dédommagement pour des enfants atteints de troubles cérébraux, d’épilepsie et d’autisme.

De nouvelles recherches basées sur des documents officiels gouvernementaux apportent de nouveaux éléments au débat et à la controverse concernant la vaccination et l’autisme. Les recherches ont montré qu’un nombre substantiel d’enfants qui ont été dédommagés à la suite des troubles dont ils avaient été victimes souffraient d’autisme et que de pareils cas existent depuis 1989. Lyn Redwood directeur exécutif de Safe Minds, commente :

« Cette étude modifie considérablement le débat sur l’autisme et les vaccins. La question n’est plus : Est-ce que les vaccins sont susceptibles de provoquer l’autisme ? La réponse est claire. Nous devons maintenant demander : Combien de cas d’autisme les vaccins ont-ils provoqués et comment va-t-on empêcher de nouveaux dégâts ? Le gouvernement a affirmé qu’il ne recherchait pas les cas d’autisme parmi les enfants ayant subi des dommages.

SafeMinds a répondu que la meilleure manière de ne pas voir une chose est, bien entendu, de ne pas la rechercher. En vue de pouvoir protéger d’autres enfants, SafeMinds demande qu’une recherche soit effectuée sur le plan fédéral afin de pouvoir découvrir les mécanismes qui provoquent des dommages chez les enfants et a également demandé que le Congrès puisse intervenir pour réformer le VICP.

L’étude (peer-reviewed) a porté sur des cas d’enfants dont les familles ont reçu des compensations financières du « Vaccine Injury Compensation Program ». Ce document a été publié dans le Pace Environmental Law Review. L’étude a porté sur environ 1 300 cas d’enfants ayant souffert de dommages cérébraux après les vaccinations. Il s’avère que 21 cas ont été classés parmi les symptômes d’« autisme » ou « autisme-like ».

Les chercheurs ont ensuite identifié et contacté 150 autres familles qui avaient reçu des dédommagements pour savoir si leurs enfants étaient atteints d’autisme. Ils trouvèrent en fait 62 autres cas pour un total de 83 cas d’autisme. Dans 39 cas (47 %) il y avait confirmation d’autisme en plus de la déclaration parentale.

Le gouvernement fédéral a reconnu que l’autisme était un cas d’urgence nationale affectant un enfant sur 110 et coûtant des milliards de dollars chaque année. S’il s’avérait qu’une partie des cas d’autisme soient provoqués par les vaccins et que l’on puisse trouver des preuves que les officiels n’ont pas voulu ouvrir les yeux, la chose ne pourrait pas être tolérée.

Les tentatives récentes du VICP de faire débouter 5 000 cas paraissent assez suspectes au vu de ces dernières recherches basées sur ses propres documents. SafeMinds demande au Congrès de procéder à une enquête approfondie sur le VICP, le seul organisme auprès duquel les parents d’enfants endommagés par les vaccins peuvent s’adresser.

 http://www.SafeMinds

http://www.sylviesimonrevelations.com/article-le-gouvernement-americain-a-paye-des-dedommagements-aux-enfants-autistes-74128897.html

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article