Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

A LIRE

Vive le Roi ! 

vive le roi
Vive le Roi ! de Mgr Louis-Gaston de Segur

Pour commander le livre : http://amzn.to/19epz9

Pourquoi, après cinq ou six essais, plus misérables les uns que les autres, la France tourne enfin ses regards vers le principe monarchique ? Parce qu’elle ne voit plus de salut que là.

-----------------

Recueil de Prières : du IXe au XVIIe siècle

Pour commander le livre : http://amzn.to/19epz9W

« Recueil de Prières » est un ouvrage réunissant près de 400 prières choisies, du IXe au XVIIe siècle. Un petit livre, qui délasse l’esprit en charmant le cœur.

  -----------------

La Monarchie libératrice  Petit Manuel du Royaliste

Petit-Manuel-du-Royaliste.jpg

 Pour commander le livre : http://amzn.to/1DW7XIu

Ce manuel est rédigé de façon claire et concise, accessible au plus grand nombre et répond aux questions les plus courantes posées sur le royalisme : la monarchie et le Roi de France pour un système de gouvernement efficace qui enterrera définitivement une république à bout de souffle, maçonnique, cosmopolite, financière asservissant les peuples.

-----------------

 

« Le principe royal ne repose pas sur la foi que l’on a ou que l’on n’a pas en lui.

Il importe peu qu’on y croie ou que l’on n’y croie plus, et que les incrédules soient innombrables.

Cela ne peut se peser. Dieu est Dieu, et le roi est le roi.»

Jean Raspail

 

Démocratie Royale ?

« La démocratie en France avant la révolution française s'exerçait à l'intérieur des corps sociaux corporatifs, une démocratie qui a duré 7 siècles. Cette démocratie n'arrangeant pas les nouvelles fortunes financières apatrides et maçonniques, elles la firent abolir définitivement dans leur schéma le 4 août 1789, en abolissant les corporations par la suppression des privilèges de celles-ci et des provinces, le peuple a plus perdu le 4 août que la Noblesse.

La seule démocratie vertueuse est celle qui s'exerce donc à l'intérieur de corps sociaux. C'est ce qu'on appelle LA DEMOCRATIE ROYALE.

Nous rappelons à nos lecteurs, que le Roi de France est le lieutenant de  Dieu sur terre, que restaurer le règne social de Jésus-Christ, si on poursuit la logique honnêtement, et jusqu'au bout, se fera en restaurant la monarchie catholique, en suivant les Lois Fondamentales du Royaume, qui désignent à l'heure actuelle le Roi de France, Louis XX, puisque le Roine peut pas être choisi par des hommes, mais par Dieu.

Tout le reste n'étant qu'élucubrations, manipulations et intérêts privés. La France qui est aujourd'hui en quatrième position des pays athées dans le monde, suite à une subversion constante au cours des siècles, des massacres pendant la période révolutionnaire, puis une propagande d'une violence inouïe depuis lors, était avant l'établissement du laïcisme – religion maçonnique –  la Fille aînée de l'Église.

Le Roi de France était désigné par le titre de Fils aîné de l'Église, qui peut être comparé à celui de Très

chrétien, également spécifique au roi de France. Certains rites religieux ne s’appliquaient qu’au roi de France et lui rappelaient son statut particulier de roi très chrétien. Ce titre fut  également appliqué indifféremment  au roi et au peuple de France, peuple très chrétien ou au territoire français et devint peu à peu un objet de gloire, une justification d'être, apportant aux Français la certitude  d'être un élément important du plan  de Dieu dans l'ordre du monde au cours des temps.

 

Sa Sainteté le Pape Pie VI : « La Monarchie le meilleur des gouvernements »

Publié par Démocratie Royale

 

Le temps qui précède la prochaine élection présidentielle se réduit comme peau de chagrin.


Alors, les conversations, petit à petit, commencent à tourner autour des candidats, des programmes, des scandales (euh, non ! les scandales, c’est un sujet permanent) et finalement du choix du « bon » bulletin de vote.


C’est ainsi que le citoyen français, toujours dans l’ignorance de la proposition royaliste, exprime, malgré ses inquiétudes et ses déceptions, sa volonté de « voter utile ».


C’est en effet le dernier argument d’une conversation où, après avoir écouté votre discours, avoir reconnu être d’accord avec lui dans son ensemble, on s’interdit finalement de retenir la proposition afin… de « voter utile » !


Tous auront compris que « voter utile », c’est voter « contre tous les autres », pour empêcher le « pire », qui bien sûr n’est pas le même pour tous.


En résumé, on constate la décadence, on s’accorde à penser que « son candidat » n’a pas la solution, mais tout de même, voter pour lui c’est ralentir la chute. !!!


Mais notre société n’attend pas notre vote pour évoluer. Et qui plus est pour évoluer vers des lendemains bien difficiles !


Ecoutez les « grands » de notre monde : il y a ceux qui sont pour l’Euro, ceux qui sont contre. Ceux qui pensent qu’on l’a adopté un peu vite mais qu’à présent il faut le garder, ceux qui pensent qu’il y a urgence à en sortir. Il y a ceux qui prônent la mondialisation, et ceux qui veulent défendre les intérêts nationaux, nos emplois, notre savoir-faire. Il y a ceux qui veulent une Europe fédérale, les autres une Europe des nations.


Avouez que, dans tous ces beaux discours, on entend tout et son contraire…


Pendant ce temps, la Société évolue… n’est-il pas vrai que les riches sont de plus en plus riches ? les pauvres de plus en plus nombreux ?


N’est-il pas vrai que le déficit de nos Etats occidentaux atteint au ridicule, lamentable cadeau que nous laissons à nos descendants et que jamais, jamais nous ne comblerons ?


N’est-il pas vrai que, sous couvert d’économies d’urgence, l’Etat coupe dans les dépenses d’aide sociale (Sécurité sociale, subventions aux associations : Samu social, Aide aux victimes, etc…), précarisant encore plus des populations déjà fragiles ?


N’est-il pas vrai que les tentes des SDF, qui s’étaient faites plus rares depuis peu de temps, réapparaissent désormais plus nombreuses ?


N’est-il pas vrai que, lorsqu’on évoque à un « actif » le paiement de sa retraite à l’horizon de 15, 25 ou 40 ans, celui-ci hausse les épaules et pense qu’il ne lui restera rien ?


N’est-il pas vrai que les « valeurs refuge » (l’or, l’immobilier) atteignent des prix irréels, sans aucune utilité pour l’Economie, tandis que les valeurs boursières sont dépréciées, que les entreprises s’appauvrissent et que nous perdons des emplois ?


N’est-il pas vrai que si l’on évoque avec un jeune son ou ses futur(s) emplois pendant 40 ans, il vous répond chômage, licenciement, fin de droits… belle perspective ?


N’est-il pas vrai que l’on dit des Français qu’ils sont dépressifs, ce qui est d’autant plus frappant dans certaines entreprises où cela se traduit par des suicides ?


N’est-il pas vrai que l’Etat est lui-même conscient de la dramatique évolution, au point qu’il arme les policiers pour contenir de futurs débordements ?


Alors pardonnez-moi, chers amis. « Voter utile » dans ce contexte, si le seul effet que l’on en attend est de limiter la hausse des impôts… c’est vouloir que rien ne change… et si rien ne change, c’est la catastrophe à court terme.


Et la catastrophe s’appelle… révolution.


Alors ne votez pas utile ! Pour une fois, PENSEZ ! Faites de la politique, débattez, convainquez, faites vous convaincre, décidez mais ne laissez pas des représentants dont vous ne connaissez que l’image télévisuelle décider pour vous !


Christophe Paillard, le 22 juillet 2011   

 

Source : Royaume de France  http://www.royaumedefrance.fr/201107224859/vote-utile/

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article