Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog

La liberté d'expression est en vérité le prétexte bien nécessaire, à celui qui veut, par envie ou par besoin raconter tout & son contraire. C'est l'ouvre boîte des philosophistes, c'est l'alibi de l'art comptant-pour-rien, c'est le jouet de l'ignorant, de l'amuseur public, du manipulateur & dans tous les cas, du désacralisateur, qu'il soit militant ou inconscient.

Principe diaboliquement révolutionnaire & libéral, consistant à mettre le Vrai & le faux, le Bien & le mal, le Juste & l'injuste sur un triste pied d'égalité. Effet immanquable : désordre & inversion des valeurs.

Il n'a jamais été question, (ne l'a jamais été & ne le sera jamais) pour les sociétés unies 'par & au' Bien Commun ("être" & "faire", pas "avoir" ni "paraître"), de dire, penser & donc faire ce que l'on veut, mais ce qu'il faut. Le problème désormais, c'est que, "ce qu'il faut", relève de "la foire à l'empoigne" & du "menu à la carte", 2 siècles après la révolution des sectes anti-Christ, et où l'homme "auto-dieu & propre fin de lui même", justifiant tout par sa propre morale, subsiste dans la loi de la jungle générale. Loi du plus riche, du plus fort ou du plus roublard, loi du plus bête & du plus méchant, au sein d'un système qui nie l'existence de Dieu uniquement par ambition délirante de s'imposer à Sa place, qui Lui "est", sans ne prétendre à rien.

D'où la nécessité (par la cause & par l'effet), d'un Principe Directeur, Droit Divin opposé au faux principe diviseur, humanitariste, révolutionnaire & républicain. Le premier mène à l'unité & à la paix, le second à la division & au chaos.

Revendiquer le fallacieux "faux droit" de tout dire, tout penser & tout faire, implique logiquement de dire, de penser & de faire n'importe quoi.

La "liberté de", est à la Justice & à la Vérité, ce que le rouleau compresseur est à la nature & à la chirurgie. Et dans une société de 65 Millions d'anthropocentrés, ce sont 65 Millions de rouleaux compresseurs, qui peuvent à tout moment s'attaquer à la Justice & à la Vérité. "Chacun les siennes" vous diront ces libéraux, idéalistes, subjectivistes, immanentismes, agnostiques & autre négationnistes de la Nature Divine de Jésus Christ (le Vrai, la Voie, la Vie), & (donc), de la nature humaine du "goy : vile semence de bétail".

En voulant plaire à tout le monde, & en particulier à soi-même, la "liberté de", plait à n'importe qui.

Et alors qu'il faut plaire à Dieu, le révolutionné ("non-serviam") ne veut & ne peut plaire qu'à "des hommes", car plaire à tous est impossible, quand on se prive du Principe Directeur.

Ainsi, on peut hélas estimer l'ampleur des dégâts engendrés par la révolution de Satan & par ses 4 promesses, lorsque plaire à Dieu est l'assurance de déplaire à toute une société d'hommes egolâtres, ainsi qu'à leurs femelles.

"Si la Foi n'est plus reçue par l'oreille, elle nous sera enseignée par la faim."
Blanc de Saint Bonnet, 1851.

"Une chose ne mérite d'être écrite qu'autant qu'elle mérite d'être connue."
Louis XVI.

"Dieu se rit des hommes qui se plaignent des conséquences alors qu’ils en chérissent les causes."
Bossuet.

Vigo B.

Cadeau :

Si les hommes aujourd'hui rient de tout & de n'importe quoi, c'est par envie & besoin d'oublier les effets de leur cause : la révolution anti-Christ.

"La civilisation n'est plus à inventer. Il ne s'agit que de l'instaurer & la restaurer sur ses fondements naturels & divins contre les attaques toujours renaissantes de l'utopie malsaine, de la révolte & de l'impiété : Omnia instaurare in Christo."
Saint Pie X.

"Mon Principe est tout, ma personne n'est rien."
Henri V. Roi de France. N'en déplaise.

Partager cette page

Repost 0