Vous avez dit Démocratie ?

republique.jpgAperçu et simplification du mécanisme de l'origine de la mort annoncée de notre pays, pour le rendre accessible au plus grand nombre : afin de comprendre l'état de perdition dans lequel la France est actuellement plongée, il est indispensable de prendre un nécessaire recul, en remontant à 1789, début de notre mort assurée, si nous ne refusons pas cette diabolique République.
 

En 1880, John Swinton, rédacteur en chef du New-York Times, s'indignait au moment de porter un toast à la liberté de la presse, lors d'une réception pour son départ en retraite :
 
« Quelle folie que de porter un toast à la Presse indépendante !
 
Chacun, ici présent ce soir, sait que la presse indépendante n'existe pas. Vous le savez et je le sais. Il n'y en a pas un parmi vous qui oserait publier ses vraies opinions, et s'il le faisait, vous savez d'avance quelles ne seraient jamais imprimées. Je suis payé 250 $ par semaine pour garder mes vraies opinions en-dehors du journal pour lequel je travaille.
 
D'autres parmi vous sont payés le même montant pour un travail similaire. Si j'autorisais la publication d'une bonne opinion dans un simple numéro de mon journal, je perdrais mon emploi en moins de 24 heures, à la façon d'Othello.
 
Cet homme suffisamment fou pour publier la bonne opinion serait bientôt à la rue en train de rechercher un nouvel emploi. La fonction de journaliste est de détruire la vérité, de mentir radicalement, de pervertir, d'avilir, de ramper aux pieds de l'élite et de se vendre lui-même, de vendre son pays et sa race pour son pain quotidien ou, ce qui revient au même, son salaire. Vous savez cela et je le sais. Quelle folie donc que de porter un toast à la presse indépendante. Nous sommes les outils et les vassaux d'hommes riches qui commandent derrière la scène. Nous sommes leurs marionnettes ; ils tirent les ficelles et nous dansons. Notre temps, nos talents, nos possibilités et nos vies sont la propriété de ces hommes.
 
Nous sommes des prostitués de l'intellect. »
 

La France est malade, elle se meurt d'empoisonnement, poison qui lui a été inoculé en 1789, date à laquelle une bourgeoisie d'affaire a renversé le pouvoir royal au nom du peuple, mais dont l'unique but fut de livrer notre pays aux mains du Monde de la Finance. Le peuple a été fait cocu. La République imposée par un abject génocide de Français, au nom du peuple et soi-disant par le peuple, a été mise en place par une bourgeoisie d'affaire, au service d'une oligarchie apatride.
 
La bourgeoisie mondialiste a utilisé le peuple en le bernant avec d'illusoires promesses de démocratie, pour renverser les seuls obstacles à son projet de Gouvernance Mondiale, à savoir : le Roi et l'Église.
 
Elle a par la suite falsifié l'histoire de France via l'Éducation Nationale, afin de mentir au peuple français sur les événements de la Révolution et sur la Royauté : Louis XVI n'était en rien un tyran et la République n'a pas été mise en place pour sauver les Français. Que chaque Français prenne la peine de fouiller, de chercher la vérité et cette sinistre farce sera dévoilée.
 
Aujourdhui les médias ont pris le relais pour diffuser cette propagande et s'appliquent à endormir le bon peuple de France par le divertissement primaire et vulgaire, lui ôtant ainsi toute capacité de réflexion.
 
Le dessein poursuivi est d'affaiblir et de dissoudre la France, afin que celle-ci ne soit plus qu'une zone géographique sous le contrôle d'un Gouvernement Mondial. Pour y arriver, il fallait détruire le rempart à ce projet mondialiste : le Roi et son pouvoir absolu.
 
L'idéologie maçonnique à partir de 1717 a préparé la Révolution de 1789 : l'homme Dieu, le matérialisme roi, une morale à géométrie variable, l'inversement des valeurs, mélange des peuples, afin dégarer l'homme dans une société aux valeurs inversées et sans repère puis enfin de perdre toute identité nationale, dans le but de n'être qu'une zone géographique d'un Gouvernement Mondial, sans identité, sans monnaie, sans capacité de décision.
 
Le Français, sans famille, sans valeur, sans passé, sans morale, guidé par le matérialisme se retrouve seul, abandonné sans défense à une nouvelle famille, nouvelles valeurs, nouvelle histoire, nouvelle morale du Gouvernement Mondial. La République française livre ainsi la France aux Bourgeoisies d'Affaires Mondiales, pieds et poings liés, sans possibilité de se défendre.
 
 

Les Français devront s'ils veulent sauver notre pays et par là-même se sauver, sortir de cette illusion républicaine faussement démocratique, qui n'a été mise en place que pour mieux les asservir, et rappeler celui qui peut tenir tête à cette mafia mondialiste : le Roi de France.
 

Posez-vous ces simples questions : êtes-vous réellement en Démocratie ? Tient-on compte de votre avis ?

 
Un Roi de France est au service de son peuple, un président au service de ceux qui l'ont fait élire, et contrairement à ce que l'on vous fait croire, ce n'est pas le peuple qui décide du président des Français, mais une oligarchie via les médias dont elle est propriétaire.

C'est cette Bourgeoisie d'Affaire qui décide vraiment du choix de son poulain, futur président des Français, qui une fois au pouvoir applique toutes les décisions nécessaires qu'elle lui dicte, afin d'affaiblir la France, son peuple et de conforter le pouvoir de cette Oligarchie.
 
En 2008 Louis XX, héritier de la couronne de France déclarait : « Si les Français m'appellent, je ne me déroberai pas. »
 
Qu'attendons-nous pour l'appeler ?

La France, c'est plus de 1300 ans de royauté et moins de 200 ans effectifs de République.

Notre pays agonise, c'est à la République que nous le devons. Allons-nous rester à contempler son agonie et notre asservissement à un Pouvoir Mondial sans réagir ?

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Personnaly © 2014 -  Hébergé par Overblog